La révolution passive au Cameroun

État, société et changement

Sindjoun, Luc

Livrel (ePUB, HTML, Tatouage), 1002p.
(Recherches africaines) - ISBN: 978-2-86978-796-4
Cet ouvrage porte sur les mutations sociales, politiques et économiques observées au Cameroun depuis la fin des années 1980. Il montre comment, malgré une crise sociale et politique de grande envergure, les dirigeants camerounais ont réussi, à travers des réformes et des procédures politiques sophistiquées, à court-circuiter les mouvements sociaux ayant affecté ce pays au début des années 1990. Les auteurs expliquent ainsi pourquoi la capacité de mobilisation de l'opposition n'a pas débouché sur la maîtrise de l'agenda et des formes de la libéralisation politique, situation qui a permis aux acteurs du régime de préserver leur marge de manouvre autoritaire. Les contributions réunies dans cet ouvrage restituent, à partir de différents sites d'observation, la complexité des changements en cours au Cameroun. Elles mettent en évidence deux procès. Tout d'abord, celui de l'énonciation timide d'un espace public, d'une culture politique de participation, d'un ajustement aux libertés publiques et d'un référentiel de politique électorale. Mais elles suivent également à la trace et nomment les différentes pratiques d'exclusion sociale ou d'assujettissement de la société civile et les stratégies de restauration autoritaire qui produisent des effets de torsion du flux libéral. Le champ d'interprétation des changements en cours au Cameroun demeure large. Cet ouvrage qui n'aspire pas à l'exhaustivité a choisi l'exploration de certaines pistes pour éclairer les relations entre l'État et la société. Rédigé avec beaucoup de précision et dans un style serein, ce livre demeure une référence importante pour comprendre les mutations en cours au Cameroun.

Bouquiner

Index