L'idée d'une philosophie négro-africaine

Towa, Marcien

Livrel (PDF, ePUB, HTML, Tatouage), 212p.
(Recherches africaines) - ISBN: 978-2-37015-295-4
Le texte repris dans le présent ouvrage est celui d'une conférence publique que Marcien TOWA devait donnée au Festival de Lagos en 1976. Il a été publié en 1978 au deuxième numéro des Cahiers du Département de Philosophie de la Faculté des Lettres de l'Université de Yaoundé sous une forme plus développée, avec le texte d'un débat substantiel dont il a fait l'objet au cours d'un séminaire organisé au sein du Département de Philosophie. Précisant certaines vues exposées dans son « Essai sur la problématique philosophique dans l'Afrique actuelle » (Ed. CLE, 1971), l'auteur montre qu'il est légitime d'admettre l'existence d'une pensée philosophique dans la tradition culturelle de l'Afrique, à condition de s'en tenir à une définition précise de la philosophie, pour éviter toute collusion avec l'ethnophilosophie, et de s'appuyer avant tout sur des textes traditionnels, qu'ils soient écrits ou oraux. Il insiste cependant sur l'urgence de concentrer nos efforts, non sur l'exhumation d'une philosophie passée, mais sur l'élaboration philosophique de nos problèmes actuels, qu'ils soient d'ordre théorique ou d'ordre pratique. Il se risque à proposer quelques thèmes, à ses yeux, essentiels, qui devraient retenir l'attention des philosophes africains. Marcien TOWA est originaire du village d'Endama, non loin d'Obala, à 60 km de la capitale du Cameroun. Bachelier en Philosophie en 1955, il quitte le Grand Séminaire d'Otélé (Cameroun) pour poursuivre ses Etudes Supérieures à partir de 1957 à Caen d'abord et à la Sorbonne ensuite. En 1959 il obtient la Licence en Philosophie et en 1960 le Diplôme d'Etudes Supérieures dans la même discipline avec un mémoire sur Bergson et Hegel. Après un an d'enseignement à l'Ecole Normale Supérieure de Yaoundé, Marcien TOWA reprend des études de psycho-pédagogie, grâce à une bourse de l'UNESCO, qui le mènent à Paris, Londres, Birmingham, Genève, Moscou, Leningrad et Bakou. En 1969 il obtient un doctorat (3ème cycle) et un peu plus tard un Doctorat d'Etat en philosophie sur la pensée africaine.

Browse

Index