Quelle morale pour l'Afrique ?

Critique de l'intelligence axiologique en Afrique

Dimi, Charles-Robert

Livrel (ePUB, HTML, Tatouage), 1201p.
(Essai) - ISBN: 978-2-37015-984-7
La colonisation, par le biais de l'Église et de l'école, est un véritable désastre moral pour l'Africain qui s'avère incapable de faire fonctionner son « système » axiologique traditionnel, constitué de valeurs morales communautaires. Et les valeurs morales véhiculées par l'Église et l'école n'emportent pas son adhésion. Il réduit plutôt la modernité à l'acquisition effrénée des biens matériels et surtout à leur forte consommation. L'Africain a besoin de débarrasser sa conscience morale des déchets toxiques. Mais la pollution axiologique prend la forme d'un penchant irrésistible que l'Africain manifeste vis-à-vis de la pacotille axiologique qui lui vient de l'Occident et, de plus en plus, des pays émergents de l'Asie. Preuve de son indigence intellectuelle et de l'amenuisement de l'intelligence axiologique en Afrique, qui le condamnent à se complaire dans la contrefaçon des valeurs morales occidentales. Et la différence de qualité entre ces valeurs morales contrefaites et celles-là s'appréhende en termes de décapage axiologique : l'Africain efface la couleur noire de ses valeurs morales en les oignant de la blancheur de celles d'essence judéo-chrétienne. C'est la déconfiture axiologique dont il ne peut sortir qu'en s'employant au redéploiement de l'intelligence axiologique en Afrique dans le sens de la libre élaboration par greffage d'une axiologie nouvelle susceptible de conjuguer les valeurs morales antagonistes. Question de communion : l'Africain et l'Occidental doivent se trouver dans une relation d'interaction pour fonder une communauté axiologique basée sur la similitude.

Bouquiner

Index