Éclats de lune

Cabrita, Victor-Emmanuel

Livrel (ePUB, HTML, Tatouage), 49p.
(Littérature d'Afrique) - ISBN: 978-2-37015-502-3
« Éclats de lune » est un recueil de poèmes, plus précisément une suite poétique, illustré par des esquisses au crayon. Les poèmes sont écrits au gré de « l'inspiration du poète ». Le poète parle de lui-même, de ses doutes métaphysiques, de son inquiétude spirituelle, mais aussi de la nature, de l'existence, de la femme, de la nature de l'acte poétique, le tout sur fond de quête identitaire, d'angoisse et de déréliction. Poésie du terroir, lyrique toujours, élégiaque parfois mais jamais larmoyant, « Éclats de lune » crée un véritable univers poétique par la rencontre réussie entre un poète et son lecteur, d'une « profération » et d'une émotion. Avec un sens certain de la métaphore et de l'image analogique. La parole advient dans la parturition du verbe ou, comme le dit Lucien Lemoine, son illustre préfacier, sa parole est une « parole écrite, (une) « parole peinte », comme dit le poète. Et le préfacier de poursuivre « Sans me hâter je demande la parole pour dire ma joie, mon plaisir, le plaisir que j'ai à lire ces Éclats de lune du cher Victor-Emmanuel, à les loger sous mes paupières, à les nouer sous ma langue... » Le poète livre un beau texte enraciné dans le terroir sénégalais qu'il aime jusqu'au délire; texte enraciné mais aussi texte promontoire interpeller l'horizon où meurt la parole dans le surgissement du recueillement balayé par les Alizés marins et l'appel du grand large. « Homme libre, toujours tu chériras la mer/la mer est ton miroir/et tu contemple ton âme/dans le déroulement infinie de sa lame » disait Baudelaire dont Césaire a dit que sa poésie est une postulation irritée de la fraternité : tel est bien l'ultime message du poète. »

Bouquiner

Index