Mémorandum sur les effets macroéconomiques de l'industrialisation de la Guinée

Une solution de sortie du sous-développement !

Soumah, Ibrahima Basamba

Livrel (ePUB, HTML, Tatouage), 86p.
(Alter développement) - ISBN: 978-2-37918-131-3
La Guinée-Conakry, pays situé au cour de l'Afrique de l'Ouest, a acquis son indépendance le 2 octobre 1958 suite à un référendum proposé par la France, ancienne puissance coloniale qui par ailleurs, contraindra son ancienne colonie à inventer sa propre monnaie. Créé le 1er mars 1960, L'histoire du franc guinéen, se conjuguera dès lors avec les systèmes économiques antagonistes (communiste et libéral), que va vivre ce pays depuis son indépendance jusqu'à nos jours. Cependant, au terme des expériences de ces deux modèles, les structures fondamentales de l'économie de ce pays nous démontrent que les modèles de développement basés sur les seules exportations de matières premières, qu'ils soient d'inspiration communiste ou libérale, conduisent à une inexorable dégradation des termes de l'échange. À contrario, L'industrialisation de l'économie entraîne la création de valeurs ajoutées qui permettent l'accumulation de capital fixe et la formation du capital humain. Ce sont bien ces deux notions qui permettent le développement et l'accroissement de richesse d'un pays. Dans ces conditions, le rôle de l'État revêt une importance primordiale. Il se doit de mettre en ouvre l'orientation stratégique des politiques industrielles, le développement des infrastructures de base mais également la diffusion du savoir et des sciences, à travers un système éducatif performant. Malheureusement, nous en sommes encore très loin, contrairement à un pays comme la Corée du sud qui, en un peu moins d'un demi-siècle a réussi à combler son retard technologique (sans disposer de la moindre manne de matières premières), afin de configurer un modèle économique appelé communément « Industriel Exportateur ».

Browse

Index