Une Africaine au Japon

Wade, Nina

Livrel (ePUB, Tatouage), 74p.
(Romans d'Afrique) - ISBN: 979-10-91999-71-7
« Il a fallu que je sois déjà au beau milieu du Japon pour m’entendre dire qu’il faudra patienter six mois pour une place à l’école maternelle pour Fina et ne pas espérer de place en crèche publique pour bébé, tant que je ne serai pas employée ou étudiante à raison de quatre jours par semaine et quatre heures par jour minimum. Exclu le travail de distributrice indépendante de produits X. Un vrai travail s’entend. Une utopie pour une gaijin (étrangère) ne parlant pas japonais. Je n’ai pas de travail, je n’ai pas d’excuses. Je dois me coltiner les deux fillettes 24h/24, sans bonne sans personne. J’ai dû m’y faire, de mauvais gré. J’ai maugréé matin et soir. Je me suis plainte à lui tous les jours. Je lui ai seriné que trimballer les enfants partout, par tous les temps, sauf les rares fois où je les ai laissés à la coûteuse nursery privée que mon amie japonaise m’avait dénichée, m’énervait. J’ai perdu mes rondes joues à ce rythme, jamais enduré auparavant. Je me suis sentie fatiguée à l’extrême. Dépitée par ce pays de femmes instruites mais emmurées dans la maternité. » Le ton du récit est intimiste, l’écriture fluide, des tranches de vie contemporaine narrées avec une empreinte féministe, de l’humour, de l’autodérision, un tableau des maux de femmes, comparant leurs contraintes culturelles en Afrique et au Japon.

Browse

Index